Présentation

Print Friendly, PDF & Email

Tryptique de l’association Adapei 81 (format PDF)

L’Adapei 81 est une association loi 1901, créée en 1962 à l’initiative de quelques parents d’enfants en situation de handicap mental. Connue sous « Les Papillons Blancs du Tarn», elle est  devenue aujourd’hui  : Adapei 81- Association départementale des amis et parents d’enfants et adultes inadaptés. Affiliée au mouvement parental Unapei (Union nationale).
aujourd’hui :
120 adhérents
430 personnes accueillies
11 établissements et services
330 salariés
Un budget annuel d’environ 16.000.000 € (2011)

Depuis le 01/01/2012, les établissements sont gérés  par l’Agapei,  association de gestion d’établissements et services pour personnes en situation de handicap  qui rassemble l’Adapei 31, l’Adapei 32, et l’Adapei 81.

La direction territoriale est basée à Albi au 8 boulevard Carnot – 05 63 48 88 40 – dt81@agapei.asso.fr

Ses missions

Accompagner

L’adapei 81 accueille et accompagne des personnes en situation de handicap mental à tous les âges de la vie (cf. pages établissements).

– Valoriser : En  valorisant les capacités et en cultivant les talents des personnes accueillies, l’Adapei 81 souhaite favoriser  leur   participation  à la vie sociale et  leur donner la possibilité de s’épanouir dans la société.

– Eduquer : par les apprentissages scolaires, l’apprentissage de la vie quotidienne, l’apprentissage des gestes professionnels, l’apprentissage de la citoyenneté.

– Socialiser : S’ouvrir au monde, être intégré dans la vie de la cité.
 Prendre soin : Assurer le bien être des personnes, prodiguer des soins de rééducation, d’entretien des capacités, aider à la communication.

Responsabiliser

– Les personnes accueillies : Confier des responsabilités aux personnes, même minimes, c’est faire confiance à leurs capacités et  participer à leur promotion, faciliter  leur autonomie  et leur indépendance, permettre un autre regard sur les personnes handicapées.

– Les parents, les familles : S’engager et militer dans l’association, c’est rompre avec les attitudes consuméristes, défendre les droits  des personnes pour une réelle égalité des chances, participer au développement de l’offre de services, développer les solidarités, soutenir les familles par l’accueil, la rencontre, l’échange et enfin participer à l’intérêt général et à la définition des politiques publiques.